JUSTICE

Procès de Villiers-le-Bel: De trois à quinze ans de prison pour les tireurs

Les frères Kamara, considérés comme les meneurs des émeutes avec la police en novembre 2007, ont été condamnés à 12 et 15 années de prison...

Après quelques heures de délibération, la cour d’Assises d’appel des Hauts-de-Seine a rendu son verdict dans le procès des jeunes émeutiers de Villiers-le-Bel, soupçonnés d’avoir tiré sur des policiers en novembre 2007. Parmi les cinq accusés, trois jeunes, considérés comme les tireurs, ont été condamnés à trois à quinze ans de prison, tandis que deux autres ont été acquittés. Une sanction moins lourde qu’en première instance, où l’ensemble des prévenus avaient été condamnés à trois à quinze ans de prison.

Le verdict a été rendu sous haute protection policière, ce qui n’a pas empêché quelques bousculades dans la salle des pas perdus. A la sortie de la salle du tribunal, l'avocat des familles a regretté la clémence de la justice vis-à-vis des complices: «Aujourd'hui, les meneurs sont condamnés, c'est un motif de satisfaction. Les seconds couteaux auraient pu être l'objet d'une approche plus précise.» Un acquitté a quant à lui exprimé son soulagement. «Je suis resté onze mois en isolement. Ce soir, je vais manger avec ma femme», a-t-il confié.

L'un des trois jeunes condamnés à une peine de prison est désormais libre, puisqu'il a d'ores et déjà purgé ses trois années de réclusion. Seuls les deux frères Kamara, âgés de 30 ans, resteront en prison. Adama Kamara a été condamné à douze ans de prison, tandis que son demi-frère, Abderhamane, a pris quinze ans. Des peines qui suivent les réquisitions de l'avocat général, qui avait décrit ce dernier comme «le tireur le plus déterminé lors des deux soirs d'émeutes».