Affaire Kalinka: Quinze ans de réclusion criminelle requis contre Dieter Krombach

JUSTICE L'ex-médecin est soupçonné d'avoir violé puis tué sa belle-fille de 14 ans en 1982...

E.O., avec Reuters

— 

Croquis de l'ex-médecin allemand Dieter Krombach, jugé par la cour  d'assises de Paris pour le meurtre de sa belle-fille Kalinka Bamberski.  Le 21 octobre 2011.
Croquis de l'ex-médecin allemand Dieter Krombach, jugé par la cour d'assises de Paris pour le meurtre de sa belle-fille Kalinka Bamberski. Le 21 octobre 2011. — AFP/ B. PEYRUCQ

Près de 30 ans après la mort de la jeune Kalinka Bamberski, l’heure du verdict est bientôt arrivée. Une peine de 15 ans de réclusion criminelle a été requise ce vendredi par le parquet général contre l’ex-médecin allemand Dieter Krombach, jugé par la cour d’assises de Paris pour le meurtre l’adolescente en 1982.

La défense va plaider l'acquittement samedi, et le verdict sera rendu dans la foulée. La cour devra trancher entre trois thèses qui lui sont proposées: l'homicide volontaire, les coups mortels ayant entraîné la mort sans intention de la donner et l'homicide involontaire, c'est-à-dire l'accident. Le ministère public penche pour celle des coups mortels, a déclaré l'avocat général Pierre Kramer.

Dieter Krombach, aujourd’hui âgé de 75 ans, est soupçonné d’avoir violé et tué sa belle-fille de 14 ans, dans leur domicile familial de Bavière, en Allemagne, le 10 juillet 1982. Le procès a été rendu possible par l'enlèvement de l’ex-médecin -organisé par le père de la jeune fille décédée- en Allemagne en 2009 et sa remise à la police française pieds et poings liés.