Mort de Babu: Le parquet confirme que la victime a frappé en premier

ENQUÊTE ohamed, l'agresseur présumé, a été mis en examen pour «violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner»...

William Molinié

— 

Dépôt de gerbe station Crimée en mémoire de "Babu", le 5 octobre 2011.
Dépôt de gerbe station Crimée en mémoire de "Babu", le 5 octobre 2011. — © V. WARTNER / 20 MINUTES

Mohamed F., soupçonné d’avoir poussé Babu sur les rails du métro le 29 septembre dernier, a été mis en examen ce vendredi pour «violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner» -une qualification couramment appelée «coups mortels»- et «séjour irrégulier». «Ce n’est pas un homicide volontaire», confie à 20Minutes une magistrate du parquet de Paris. L’homme de 22 ans, un égyptien sans papier originaire de la banlieue du Caire, encourt 15 ans de réclusion criminelle.

«Il n’y a aucune victime de vol de téléphone portable. Personne ne parle de cette femme qui se serait fait agressée par le mis en cause, ni les propres amis de Babu, témoins des faits, ni le déroulé de la scène racontée par les policiers et qui se basent sur les bandes de vidéosurveillance», poursuit cette magistrate, confirmant ce que l’avocat de Mohamed, Augustin d’Ollone révélait jeudi à 20Minutes.

Des bonbons

D’après l’enquête de police, les amis de Babu racontent que ce dernier s’est levé dans la rame de métro pour intervenir verbalement et demander à Mohamed d’arrêter d’importuner les jeunes filles à qui il proposait des bonbons. «Puis tout le monde descend sur le quai. Une altercation éclate entre la victime et le mis en cause. Ils se repoussent mutuellement. Enfin, Babu donne un coup à Mohamed tout en le retenant fermement par le bras. Mohamed repousse Babu et le fait chuter sur les rails», raconte la magistrate du parquet.

Mohamed devrait être vu dans la soirée par un juge des libertés qui statuera sur son placement ou non en détention provisoire. Le parquet a requis de son côté son placement en détention provisoire.