La patronne du PS face au peuple de gauche

— 

no caption
no caption — WITT / SIPA

Martine Aubry
Maire de Lille.
Les thèmes. La justice sociale, le logement, les niches fiscales…
La phrase. « Si on veut avoir une véritable politique d'Etat, il faut une augmentation de 30 à 50 % du budget de la culture », détaille la candidate à la mi-juillet, en pleine crise de la dette. Passionnée d'art, elle se fait critiquer par Hollande, qui agite le chiffon de l'Etat dépensier. Aubry rétorquera en critiquant ses promesses d'embauche dans l'éducation.
Le moment clé. Son entrée en campagne lors d'un discours à Roubaix. Attachée à l'unité du parti et liée par un pacte avec DSK, Aubry a semblé hésiter à se présenter. Elle rassure ses troupes et lance la campagne des primaires.
Forces. La maîtrise du parti, l'expérience gouvernementale…
Faiblesses. DSK, qui a révélé l'existence du pacte, a ravivé l'éternelle question au sujet d'Aubry : en a-t-elle vraiment envie ?