Un candidat radicalement ravi

— 

no caption
no caption — IBO / SIPA

Jean-Michel Baylet
Président du Parti radical de gauche.
Les thèmes. L'Europe, les libertés individuelles, la laïcité...
La phrase. « Dans mon programme, je dis que je suis pour la légalisation du cannabis. Je vais plus loin que la dépénalisation. » Une phrase prononcée lors du premier débat et qui a sidéré les nombreuses personnes qui ne connaissent pas la philosophie radicale, attachée aux libertés.
Le moment clé. Il s'est joué en coulisses. Longtemps, Jean-Michel Baylet a hésité à se lancer dans les primaires ouvertes auxquelles les écologistes et le Front de gauche ont refusé de participer. Finalement, un accord électoral entre le PS et le PRG pour les sénatoriales et les législatives pousse le patron de presse à se lancer dans la bataille.
Forces. Il a déjà gagné en faisant la publicité de son petit parti.
Faiblesses. Seul non-socialiste, il apparaît parfois comme un intrus.