Babu, mort dans le métro: La générosité s'organise

SOLIDARITÉ oussé sur les rails du métro après avoir tenté d'aider une femme agressée, «Babu», 33 ans, est mort jeudi dernier. Aujourd'hui, la générosité s'organise pour aider sa famille et lui rendre un dernier hommage...

N.B.

— 

Une station du métro parisien.
Une station du métro parisien. — CHAUVEAU NICOLAS/SIPA

Révolte, indignation, tristesse: les émotions ont été nombreuses après le décès de Rajinder Singh, surnommé «Babu», mort pour avoir aidé une femme agressée dans le métro parisien. Sa famille, restée dans une région défavorisée du nord de l’Inde, tentait ces derniers jours de réunir les 5.000 euros nécessaires au rapatriement de son corps en Inde, où il serait incinéré selon le rite hindou. Un objectif difficile à atteindre pour une famille qui, pour mieux vivre, recevait chaque mois une somme d’argent envoyée par Babu.

Mais la solidarité appelle la solidarité. De nombreuses personnes s’interrogeaient ces derniers jours, y compris dans nos commentaires, sur la façon d’aider les proches de Babu en Inde. «Hier (mardi), la Fondation RATP a rencontré la famille de Rajinder et a décidé de leur faciliter les démarches concernant son rapatriement», indiquait ce mercredi matin la RATP. Une démarche exceptionnelle liée aux conditions de la mort de la victime et aux difficultés rencontrées par sa famille.

Un hommage dans le métro

La société Eclip’s, spécialisée dans le transport funéraire aérien, s’est également manifestée. «Devant la situation de détresse de la famille, que l’on a pu découvrir hier (mardi) dans la presse, on a proposé la gratuité totale du transport vers l’Inde, raconte Javier Romero, responsable parisien de la société. Les démarches sont prises en charge par la RATP, qui va sans doute contacter les pompes funèbres, trouver un cercueil… Nous, on prendra le relais à l’aéroport.»

Dernier geste de soutien: un hommage sera rendu ce mercredi midi à la station Crimée (ligne 7). SOS-Usagers, association d’usagers des transports et services publics, invite à déposer à midi pile un bouquet de fleurs sur le quai où Babu a trouvé la mort (direction La Courneuve).