Fillettes enlevées dans la Sarthe: Les ravisseurs présumés mis en examen pour «enlèvement», «séquestration» et «détention d'images pédo-pornographiques»

ENQUÊTE ls ont été mis en examen pour «enlèvement» et «séquestration»...

Au Mans, Guillaume Frouin

— 

Julie (à gauche) et Charline (à droite) Chapin, les deux fillettes enlevés dans la Sarthe le 17 septembre 2011.
Julie (à gauche) et Charline (à droite) Chapin, les deux fillettes enlevés dans la Sarthe le 17 septembre 2011. — GENDARMERIE NATIONALE / AFP

Les ravisseurs des deux sœurs enlevées le mois dernier à La Flèche (Sarthe) ont été mis en examen et écroués ce dimanche pour «enlèvement» et «séquestration», a indiqué le procureur de la République du Mans. L’homme et sa compagne, interpellés vendredi sur le parking d’un supermarché du Val d’Oise, ont contesté ces faits.

Selon Joëlle Rieutort, «ils ont expliqué que tout était dû aux liens que les deux fillettes avaient tissé avec la petite Maeylis», leur fille de dix-huit mois. Ils ont aussi dit avoir été «effrayés» par l’Alerte enlèvement, pour expliquer l’abandon des fillettes.

Tranquillisants

Le couple a également été mis en examen pour «administration de substance nuisible», pour avoir fait ingérer des tranquillisants à Julie et Charlyne, faits également contestés. Enfin, ils sont aussi poursuivis pour «détention d’images pédo-pornographiques», des photos qui ne concernent par les deux sœurs de La Flèche.

«L’examen médical pratiqué dès le dimanche soir, et notamment l’examen gynécologique, n’a révélé aucune lésion sur ces deux petites filles, aucune blessure», a insisté Joëlle Rieutort. Des sœurs qui n’ont, par ailleurs, toujours pas été rendues à leur famille. «Le juge des enfants saisi appréciera à quel moment il restituera les deux petites filles à leurs parents», a dit la procureur.