Un mercredi sans parents pour les écoliers

— 

Un quart des élèves de primaire ne passent aucun moment de la journée du mercredi avec leurs parents. Selon une étude de l'Insee et de la Drees parue hier sur « le temps périscolaire et les contraintes professionnelles des parents », « c'est lorsque le père ou la mère est cadre que ce taux est le plus élevé ». Un taux encore plus élevé en Ile-de-France (34 %) que dans les autres régions (23 %). L'étude révèle également qu'un tiers des élèves de primaire ne retrouvent pas directement leurs parents après l'école (42 % lorsque les deux parents travaillent). Ils sont alors confiés à la garde des grands parents ou d'une baby-sitter, sont placés en garderie ou au centre de loisirs, ou encore pratiquent des activités, Ainsi, alors que la présence des parents se raréfie au fil des ans, les activités extrascolaires s'intensifient : « Un peu plus de 40 % des élèves de primaire et des collégiens font du sport ou suivent des cours particuliers le mercredi ».Lucie Soullier