Banon en direct: DSK «n'a même pas osé me regarder»

O.V.

— 

La journaliste et écrivaine Tristane Banon, le 8 septembre 2011 à Paris.
La journaliste et écrivaine Tristane Banon, le 8 septembre 2011 à Paris. — AFP PHOTO MIGUEL MEDINA
Après sa confrontation ce jeudi matin à Dominique Strauss-Kahn dans les locaux de la police parisienne, Tristane Banon est l'invitée du journal de 20h de TF1. La jeune femme, qui a porté plainte pour viol contre l'ancien patron du FMI, va répondre aux questions de Laurence Ferrari.
Ce live est désormais terminé. Merci de l'avoir suivi. Pour lire la synthèse de l'intervention, cliquez ici
20h17: L'interview est finie
20h16: «S'il était innocent, il n'aurait pas besoin de ça (l'immunité diplomatique, ndlr)»
20h15: «Ce qu'il a dit en pointant, le rapport c'est faux»
20h15: «J'ai du mépris» pour lui
20h15: «Je savais que je serai laminée»
20h14: «ça n'était pas possible en 2003» de porter plainte
20h13: «Comment je prouve qu'il avait l'intention de me violer? (...) Je suis certaine qu'il m'aurait violé si j'avais pas réussi à m'échapper»
20h13: «J'irai jusqu'au bout. Je sais ce que je dis, je sais ce que j'ai vécu»
20h12: «Y'a eu une tentative de viol et ça je le maintient»
20h12: «Oui, j'ai relevé plusieurs contradictions» dans son discours
20h12: «Il repète en boucle que ce sont des faits imaginaires»
20h11: «Je pensais qu'il s'excuserait»
20h10: «J'ai maintenu mes accusations (...) C'est une première victoire», a déclaré Tristane Banon en parlant de la confrontation de ce jeudi matin
20h09: TF1 lance un reportage sur la confrontation