Enlèvement de Julie et Charline: Le profil du couple de ravisseurs présumés se précise

ENQUÊTE lus de 10 jours après l’enlèvement des fillettes, Eddy et Noélie sont toujours en fuite...

E.O. et W.M.

— 

Une femme sous influence, un homme violent, un couple activement recherché. Plus de 10 jours après l’enlèvement de Charline et Julie dans la Sarthe, les témoignages commencent à affluer sur les ravisseurs présumés des deux fillettes.

Mardi, les enquêteurs ont localisé la maison dans laquelle les enfants de 10 et 12 ans ont probablement été séquestrées dans la nuit du 17 au 18 septembre dernier, dans des conditions encore floues. L’habitation appartient à un retraité, père de Noélie H., une jeune femme de 24 soupçonnée d’avoir kidnappé Charline et Julie, avec son compagnon, Eddy.

Le couple est toujours en fuite. Mercredi, une femme habitant à Gennevilliers (Hauts-de-Seine) a contacté les forces de l’ordre pour indiquer avoir formellement reconnu ses voisins dans les fugitifs. «Il y a une très forte probabilité que ce soit effectivement eux», a indiqué une source policière à 20 Minutes. Ce qui pourrait être leur domicile principal a été placé sous surveillance.

Eddy «la mène à la baguette»

Plusieurs personnes décrivent Noélie comme fragile, isolée, et sous l’emprise de son compagnon. «C’est plus lui qui décide», raconte Patrice, un ami d’enfance de la jeune femme, sur Europe 1. «Eddy, il ne fait rien, c’est Noélie qui travaille», souligne-t-il.  D’après lui, elle était victime de coups, «même quand elle était enceinte de la petite». Le couple est parent d’une petite fille de 18 mois, Maeylis, qui aurait pu servir d’«appât» pour attirer Charline et Julie.

Eddy «la mène à la baguette et la traitait mal», confirme Gaétan, un proche du couple, au Parisien.  «Il est difficile à cerner. Il ne parle pas. Il surveillait en permanence Noélie et censurait même sa page Facebook», précise-t-il. Récemment, une photo postée sur la page de la jeune femme a troublé ses amis: elle met en scène le bébé du couple, menacé par ce qui ressemble à un fusil à pompe. «C’est perturbant», confie Elodie, une amie de Noélie, au Parisien.

Plainte pour attouchements

La semaine dernière, une femme a déposé une plainte contre Eddy  au commissariat de Gennevilliers pour des faits d’attouchements qui se seraient produits dans la Sarthe, a révélé une source policière à 20 Minutes. Le jeune homme est par ailleurs connu pour des affaires de stupéfiants, précise la source.

Reste que le mobile de l’enlèvement est toujours inconnu. Mal d’enfant ou rapt commandité, toutes les hypothèses sont encore étudiées. Patrice, l’ami d’enfance de Noélie, affirme qu’Eddy vit «de revenus illégaux», liés à la vente de shit. Il estime que l’homme aurait pu avoir l’idée de kidnapper les fillettes «pour gagner de l’argent». Une théorie soutenue par Gaétan, qui pense à «un enlèvement au profit de quelqu’un». Christophe Crépin, du syndicat Unsa-police 92, souligne au contraire que la jeune femme «présente un profil assez particulier» et aurait pu «avoir eu une emprise sur son compagnon» dans cette affaire.

Selon la police et la gendarmerie, Eddy et Noélie pourraient encore se trouver dans la Sarthe.