Charente: Une fillette meurt, frappée par un garçon de neuf ans

FAITS-DIVERS A la cantine, après une bousculade, elle a reçu un coup de pied au thorax...

© 2011 AFP

— 

Une fillette de 10 ans est morte ce mardi midi dans une école de Soyaux (Charente) des suites d'un coup de pied reçu au thorax après une bousculade dans la file de la cantine, a-t-on appris auprès du procureur de la République d'Angoulême. La petite fille a reçu un coup de pied au thorax porté par un autre enfant, un garçon de 9 ans, à la suite semble-t-il d'une bousculade involontaire dont il l'aurait rendue responsable, a indiqué à l'AFP Nicolas Jacquet, confirmant une information de LCI et de La Charente libre.

Le quotidien régional précise que les faits ce sont déroulés vers 12h15. Les élèves de l'école Jean-Moulin de Soyaux faisaient la queue pour se rendre à la cantine, quand l'un d'eux, en chahutant, s'est retourné vers la fillette, et lui a porté un coup au niveau du thorax, «un coup-réflexe», selon le procureur.

Un coup qui n'était «pas violent», selon des témoins

Ce coup n'était «pas violent», selon des témoins, mais la fillette de 10 ans, scolarisée en CM2, s’est effondrée au sol.. La Charente libre précise qu'un animateur, présent sur place, a prodigué les premiers secours. Le Samu est ensuite rapidement intervenu, mais l'écolière, en arrêt cardio-respiratoire, n'a pu être réanimée. Après plus de trois quarts d’heure de massages cardiaques sans résultat, la fillette a été déclarée morte à 13h40.

«C'est un fait divers tragique. En tout cas quelque chose qui n'est pas volontaire», a indiqué au quotidien régional le commissaire Cédric Esson. L'école a été fermée et les enfants isolés. Le procureur a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances exactes du décès, et ordonné une autopsie. Il a par ailleurs demandé à une association d'aide aux victimes de prodiguer des soins psychologiques à la famille et aux témoins. Le jeune garçon est entendu ce mardi après-midi par la police.