Bisphénol A: Même à faible dose, il est toxique

A.-L.B.
— 

L'Agence française de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a rendu public, ce mardi matin, deux rapports sur le bisphénol A, un plastique très largement utilisé pour la fabrication de plastiques, et que l'on retrouve dans de nombreux contenants à usage alimentaire.

Tandis que le premier rapport de l'agence concerne les effets sanitaires du bisphénol A, un autre rapport cible ses usages. Le résultat, selon l'Anses: «Même à de faibles niveaux d'exposition, les études montrent des effets sanitaires, avérés chez l'animal et suspectés chez l'homme».

Exposition des populations fragiles

«Ces effets pourraient par ailleurs dépendre fortement des périodes d'exposition au regard des différentes phases de développement de l'individu», continue l'agence, qui note «comme objectif prioritaire la prévention des expositions des populations les plus sensibles que sont les nourrissons, les jeunes enfants, ainsi que les femmes enceintes et allaitantes». Cette prévention passe «par la réduction des expositions au bisphénol A, notamment par sa substitution dans les matériaux au contact des denrées alimentaires qui constituent la source principale d'exposition de ces populations».

L'Anses lance ainsi un «appel à contributions afin de recueillir d'ici fin novembre toute donnée scientifique concernant, notamment, les produits de substitution disponibles et les données relatives à leur innocuité et leur efficacité».

Le bisphénol A, qui pourrait jouer un rôle sur les hormones et être à l'origine de cancers, a été récemment interdit dans les biberons.