Les réseaux sociaux nous facilitent la vie

INTERNET Promptes en conseils avisés qu'elles donnent directement et toujours à l'écoute, les plateformes spécialisées pourraient bien devenir les forums de demain...

Romain Gouloumès

— 

Un internaute devant son ordinateur, dans un café Internet, le 23 janvier 2008.
Un internaute devant son ordinateur, dans un café Internet, le 23 janvier 2008. — AP / SIPA

Quelle communauté n’a pas son réseau social aujourd’hui? Les amateurs de vins sirotent sur Vinogusto.fr, les amateurs de sensations fortes échangent sur Widiwici, et les animaux de compagnie alimentent leur profil sur monfidelami.com. Au-delà de l’aspect strictement identitaire, les réseaux sociaux sont de puissants alliés dans la vie de tous les jours. Promptes en conseils avisés et toujours à l’écoute, les plateformes spécialisées augurent les forums de demain.

Premiers nés en 2010

Le premier réseau social immobilier est né en février 2010. Ses membres le connaissent sous le nom de Coocoonhome. En dépit de sa jeunesse, le site s’est fixé pour objectif d’ouvrir le marché de l’immobilier en réunissant en un même point d’entrée tous les acteurs du secteur. Pour trouver un professionnel du diagnostic énergétique, un agent immobilier ou encore un acheteur à sa maison, le cocon entend devenir le point de rendez-vous incontournable.

 Sur le même principe, Kasavox.com rassemble particuliers et professionnels autour de la thématique de l’habitat. A mi-chemin entre Facebook et Viadeo, la plateforme s’adresse à tous les internautes en quête d’informations, de conseils et de bons plans. Il y est notamment question de décoration, d’architecture, de rénovation ou encore de jardin.

Louer plutôt qu’acheter

La location de chèvres à la journée pour tondre sa pelouse «de manière écologique», suivi du faux buzz Loueunepetiteamie.com l’ont rendu célèbre. E-loue occupe la charnière entre les particuliers ayant l’envie de profiter d’un «bon plan» économique.

Comme certains louent leur voiture quand ils ne l’utilisent pas, E-loue incite à mettre à disposition sa console de jeu ou son matériel de bricolage. Le locataire s’évite un achat fastidieux tandis que le propriétaire se constitue un revenu d’appoint sans trop forcer.

Un coup de main?

Besoin d’un coup de main: soutien scolaire, dépannage informatique, baby-sitting ou autre? Les 6.000 membres de Yokoro ont peut-être la solution. Depuis leur tableau de bord, les clients peuvent se référer aux avis d’utilisateurs et dialoguer avec les Yokonautes, dont un important vivier d’étudiants, puis laisser une appréciation après coup.

Le service gratuit de mise en relation directe, restreint pour l’instant à la région parisienne, devrait ouvrir ses ailes à toute la France d’ici peu.