Ils braquent trois kilos d'or et s'enfuient en métro

ATTAQUE Les malfaiteurs sont repartis avec plus de 200.000 euros de butin...

William Molinié

— 

Deux individus ont braqué une société de production de métaux précieux, ce vendredi matin, rue Bleue dans le 9e arrondissement de Paris, avant de s’enfuir dans le métro, poursuivis par des commerçants du quartier. Il était 9h05 lorsque les deux malfaiteurs profitent de l’ouverture du commerce pour suivre une employée et s’introduire au premier étage de l’immeuble. L’un sort son arme de poing, l’autre une arme électrique. Après avoir attaché les salariés, ils s’en prennent au gérant qui refuse de coopérer.

«Il y a eu des échanges de coups», indique une source policière. Vers 9h20, ils ressortent de l’établissement avec 3 kg de lingots d’or, poursuivis par des commerçants du quartier et des riverains. S’ensuit alors une course-poursuite dans la station de métro Cadet. «J’ai vu que l’un des deux avait un revolver à la ceinture. Je les ai coursés mais ils ont pris la rame de métro d’en face et on les a perdus», témoigne un bijoutier du quartier qui allumait sa cigarette lorsqu’il a vu les deux complices sortir de la fonderie.

210.000 euros de butin

La ligne 7 a été interrompue pendant quarante minutes, d’après l’agent de la RATP au guichet de la station de métro. Selon les témoins, les deux hommes seraient âgés entre 19 et 21 ans. «Y ‘en a marre. Tous les mois il y a un braquage dans le quartier. Moi c’était l’année dernière», s’indigne un bijoutier. Le montant total du préjudice s’élèverait à 210.000 euros.

«Dans le 9e, les effectifs de police sont répartis sur les grands axes où il y a du monde: Haussmann, Opéra, place de Clichy. On est obligé d’abandonner les petits quartiers», regrette Luc Poignant, du syndicat de gardiens de la paix SGP-Unité Police. A midi, une équipe de police judiciaire du premier district ainsi que l’identité judiciaire était toujours sur place.