Troy Davis va être exécuté

— 
Des soutiens de Troy Davis, devant le bureau des grâces, lundi à Atlanta.
Des soutiens de Troy Davis, devant le bureau des grâces, lundi à Atlanta. — D. TULIS / AP / SIPA

La justice américaine a refusé hier d'accorder la grâce à Troy Davis, un homme de 42 ans condamné à mort par l'Etat de Géorgie et dont l'exécution par injection létale est prévue aujourd'hui. Troy Davis a été condamné pour le meurtre d'un policier en 1989 à Savannah, en Géorgie. Son cas est devenu un symbole de la lutte contre la peine de mort, notamment car sept des neuf témoins de l'accusation se sont rétractés. Son sort était dans les mains du bureau des grâces de Géorgie, qui a refusé d'épargner Troy Davis, selon Laura Moye, d'Amnesty International USA, qui a cité les avocats du condamné à mort. De nombreuses personnalités, dont le Prix Nobel de la paix, Desmond Tutu, se sont mobilisées depuis des années contre son exécution. Plusieurs associations, comme Amnesty International France, appellent à un ultime rassemblement aujourd'hui à 18 h 30 place de la Concorde, côté jardin des Tuileries à Paris en signe de protestation.