Société

Nicolas Sarkozy inaugure dans le Doubs la nouvelle ligne à grande vitesse Rhin-Rhône

Nicolas Sarkozy a inauguré jeudi à Auxon, près de Besançon, le ...

Nicolas Sarkozy a inauguré ce jeudi à Auxon, près de Besançon, le premier tronçon de la ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) Rhin-Rhône, qui reliera à terme Strasbourg et Lyon, en promettant que l'Etat allait «investir comme jamais» dans le secteur ferroviaire.

«La France dispose d'une des industries ferroviaires les plus performantes au monde (...) je vous confirme que nous allons investir comme jamais dans le ferroviaire», a déclaré Nicolas Sarkozy après avoir coupé le ruban de la nouvelle ligne dans la nouvelle gare de Besançon TGV.

Le chef de l'Etat a rappelé que trois chantiers de construction de LGV étaient en cours et qu'un quatrième, le contournement Montpellier-Nîmes, serait ouvert «début 2012».

Rapprochement entre la capitale et les villes de l'est

«Jamais notre pays n'avait connu ça et il faut continuer», a-t-il ajouté devant des salariés de la SNCF, de Réseau ferré de France (RFF) et des entreprises qui ont construit la LGV Rhin-Rhône, précisant que ce développement du réseau à grande vitesse «ne doit pas se faire au détriment des autres, les trains Corail et les trains d'équilibre des territoires».

«Il y a aura du travail pour vous (...) on n'a pas le droit de laisser tomber vos compétences», a insisté Nicolas Sarkozy en rappelant les engagements de ses prédécesseurs en faveur du TGV: «Le train n'appartient à aucun, à aucune faction, le train, c'est la France».

Les travaux de la LGV Rhin-Rhône ont été lancés en 2006 et son premier tronçon a coûté 2,3 milliards d'euros, financés par l'Etat, l'Europe, la Suisse et les collectivités de Bourgogne, de Franche-Comté, d'Alsace et RFF.

La première partie de cette LGV doit entrer en service commercial le 11 décembre et permettre de relier Dijon à Strasbourg en deux heures seulement (contre 3 heures 40 actuellement).

La seconde phase des travaux, dont le financement n'est pas encore déterminé, devrait débuter au plus tard en 2014. Une fois terminée, cette ligne à grande vitesse mettra Strasbourg à 3h15 de Lyon.