Deux policiers se sont rendus chez DSK pour «un problème d'intrusion de paparazzi»

JUSTICE Depuis son retour en France, dimanche, le domicile de l'ex-patron du FMI est cerné par les photographes...

M.P. avec AFP

— 

Dominique Strauss-Kahn et Anne Sinclair à leur retour place de Vosges, dans le IVe arrondissement de Paris, dimanche 4 septembre 2011.
Dominique Strauss-Kahn et Anne Sinclair à leur retour place de Vosges, dans le IVe arrondissement de Paris, dimanche 4 septembre 2011. — AFP PHOTO / MIGUEL MEDINA

Des forces de l’ordre en renfort chez Dominique Strauss-Kahn. Deux policiers en uniforme ainsi que des personnes en civil se sont rendus, aux alentours de 14h30 ce mercredi, au domicile parisien de Dominique Strauss-Kahn place des Vosges, pour régler «un problème d’intrusion de paparazzi», a expliqué un de ses avocats.

Pas d'audition prévue dans l'affaire Banon

«La police vérifie un problème d'intrusion de paparazzi dans l'immeuble et cela n'a rien à voir avec notre affaire», a déclaré à l'AFP Me Henri Leclerc, interrogé sur une possible audition de DSK dans l'affaire Tristane Banon, qui a porté plainte pour tentative de viol contre l’ex-directeur du FMI. Me Henri Leclerc et Me Jean Veil, les deux avocats de Dominique Strauss-Kahn, ont été vus à son domicile mardi et mercredi.

Peut-être pour préparer son éventuelle audition dans le cadre de l’affaire Banon. La justice a déjà entendu la plaignante, mais aussi toutes les personnes qui ont été citée dans le dossier, comme sa mère, Anne Mansouret, mais aussi François Hollande.

DSK est rentré en France dimanche et depuis, des journalistes sont constamment postés au pied de son immeuble.