Pas de démission pour Guérini

— 

Jean-Noël Guérini ne démissionnera pas. « Je suis innocent, pourquoi voulez-vous que je démissionne ? », a-t-il dit sur France Bleu Provence, hier. Le président socialiste du conseil général des Bouches-du-Rhône n'envisage pas de quitter ses fonctions en cas de mise en examen, jeudi, par un juge d'instruction marseillais dans une enquête sur des marchés publics présumés frauduleux. « J'y vois un coup de poignard politique. Comme on ne peut pas m'éliminer par le suffrage universel, certains emploient d'autres moyens », a ajouté l'homme fort du PS local. Celui qui est également sénateur des Bouches-du-Rhône pourrait donc faire l'objet de poursuites pour des faits de trafic d'influence, prise illégale d'intérêts et association de malfaiteurs. Plusieurs dirigeants du PS, notamment le premier secrétaire par intérim Harlem Désir, ont demandé son retrait en cas d'une mise en examen. Mis en examen dans le cadre de cette même enquête, son frère Alexandre, entrepreneur, a quitté le 17 mai la maison d'arrêt où il était incarcéré depuis le 1er décembre 2010.L. S.