«  L'internat, ça va me restructurer  »

EnvoyéE SPéCIALE à noyon, delphine bancaud

— 

Luc Chatel (en h.) s'est rendu à l'internat de Noyon, hier.
Luc Chatel (en h.) s'est rendu à l'internat de Noyon, hier. — Photos : V. WARTNER / 20 MINUTES

Plus de risque pour Jean, 17 ans, d'être dérangé en pleine séance de révision par ses quatre frères et sœurs. Depuis dimanche, il habite à l'internat d'excellence de Noyon (Oise), dans un joli studio meublé de 25 m2. « Je vais pouvoir me consacrer pleinement à ma classe prépa », confie-t-il. Même enthousiasme pour Gaëlle, élève de 4e : « Je ne travaillais pas chez moi. L'internat, ça va me restructurer », indique-t-elle, en faisant visiter son nouveau domaine, consciente de sa chance. Car 156 élèves parmi 180 candidats ont été admis dans ce cadre privilégié, un ancien site militaire, reconverti en 2010 en internat. « La plupart d'entre eux sont issus de zones urbaines sensibles et ont un bon potentiel scolaire, qu'ils n'ont pas forcément eu l'occasion d'exprimer », souligne Giovanni Sorano, proviseur vie scolaire à l'académie d'Amiens. Exit la rigueur militaire d'antan, désormais le site de Noyon est le théâtre de multiples activités. « Chaque élève bénéficie d'un parcours personnalisé », explique Giovanni Sorani.

Des plannings adaptés
Après leur journée de cours, les collégiens participent à des séances de devoirs encadrés. Davantage d'autonomie est laissée aux lycéens, qui planchent sur leurs devoirs dans leurs chambres sous l'œil bienveillant d'une équipe de huit enseignants, chargés de leur rendre visite dans la soirée. Après l'effort, tous ont droit à un moment de détente : sport (rugby, capoeira, escrime, step, etc.), cours de théâtre ou jeux d'échecs. Une formule qui fonctionne bien, car 96 % des internes de la promotion 2010 sont passés dans la classe supérieure. Et pour ceux qui ont passé des examens, le taux de réussite a été de 94 %.
Raison de plus de miser sur le dispositif pour le ministre de l'Education, Luc Chatel, venu visité les lieux hier : « Treize nouveaux internats d'excellence ont ouvert à la rentrée. Ce qui porte leur nombre à 25. Plus de 10 000 élèves sont accueillis dans ces structures et, à terme, il y en aura 20 0000, s'est-il félicité. Car il faut en faire plus pour les élèves qui en ont le plus besoin », a-t-il répété, avant de lever le camp.