Le soutien très mesuré d'Hamon à DSK

— 

Au lendemain de l'arrivée de DSK sur le sol français, le PS a officiellement pris position. « Nous prenons ce retour comme une bonne nouvelle pour lui, et nous attendons comme vous sa prise de parole s'il veut dire sa vérité sur cette affaire », a expliqué Benoît Hamon.
Le porte-parole du PS s'est, en revanche, montré beaucoup plus rétif à un retour de DSK à la vie politique. « Personne n'est indispensable, la preuve : les primaires se sont déroulées sans Dominique Strauss-Kahn, alors qu'elles devaient se dérouler avec lui », a répondu ce soutien de Martine Aubry. Un sentiment qui n'est pas partagé par tous. « Voilà un homme qui a consacré sa vie à la chose publique, qui a une passion qui est la politique (...). Comment voulez-vous qu'il soit absent de la confrontation suprême quand, en face de nous, il y a Nicolas Sarkozy et cette espèce d'impératif catégorique qui consiste à le battre ? », a déclaré sur RMC et BFMTV, Pierre Moscovici, coordinateur de la campagne de François Hollande.M. GO.