RATP: Une enquête préliminaire ouverte après des accusations de scandale sexuel

JUSTICE Un ancien responsable syndical aurait fait dans la «promotion canapé»...

Avec Reuters

— 

Le quai du métro à Paris en octobre 2010.
Le quai du métro à Paris en octobre 2010. — PURESTOCK/SIPA

Une enquête préliminaire sur des accusations de scandale sexuel au sein de la RATP visant un ex-syndicaliste a été ouverte mardi, a indiqué ce mercredi une source judiciaire.

La Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) a été saisie par le parquet de Paris sur la base d'une plainte déposée par le syndicat Sud-RATP et d'un courrier de la direction de la RATP, a-t-on précisé de même source.

Le syndicaliste évincé en janvier

La direction et le syndicat avaient saisi la justice après avoir reçu une lettre anonyme dénonçant un scandale sexuel au sein de l'entreprise. Ce courrier, envoyé fin juin, met en cause les agissements d'un ancien responsable syndical qui aurait poussé plusieurs salariées à se livrer à des prestations sexuelles en échange d'une avancée de carrière.

La plainte de Sud avait été jugée irrecevable dans un premier temps dans sa forme et a dû être reformulée, indique le parquet. Le syndicaliste mis en cause a été évincé de l'Unsa RATP en janvier dernier mais pour des raisons «purement syndicales», a déclaré Frédéric Sarrassat, secrétaire général adjoint. Il a assuré que l'actuelle direction du syndicat n'avait pas été informée de tels agissements.