Un paquet d'augmentations

Mathieu Bruckmüller et Thibaut Schepman
— 
Le prix moyen d'un paquet de cigarettes passera à 6,25 euros dès le mois d'octobre et à 6,60 euros en 2012.
Le prix moyen d'un paquet de cigarettes passera à 6,25 euros dès le mois d'octobre et à 6,60 euros en 2012. — F. SCHEIBER / 20MINUTES

La série de mesures annoncée mercredi par François Fillon va frapper tous les Français, des fumeurs aux titulaires de mutuelles en passant par les propriétaires de résidences secondaires. 20 Minutes sort sa calculette pour une famille fictive d'un couple avec trois enfants.

Clopes et alcool fort dans le viseur. Le paquet de cigarettes va grimper de 6 % en octobre 2011, il coûtera alors en moyenne 6,25 €. Il réaugmentera de 6 % en 2012 et passera à 6,60 €. Si notre couple fume trois paquets par semaine, il dépensera 156 € de plus par an. Ajoutez aussi 90 centimes par litre d'alcool fort, soit 23 € de hausse par an pour notre couple avec une consommation moyenne (13 litres par an et par adulte).
Chère mutuelle. Le taux de taxation de la plupart des contrats de mutuelles passera de 3,5 % à 7 %. Pour Stanislas Di Vittorio, fondateur d'Assurland.com, ils coûteront bientôt 570 €, soit 20 € de plus pour notre famille. Mais, l'UFC craint, elle, une hausse cinq fois plus importante.
Ascension des prix des attractions. Le passage à 19,6 % de la TVA dans les parcs d'attraction va faire grimper la douloureuse. Le Puy du Fou estime la hausse à 13 %. Une entrée pour un adulte à 30 € passerait à 34 €. Le billet pour enfant serait de 22 €. La virée en Vendée coûtera 16 € de plus à la famille, qui s'offre une sortie par an.
Haro sur les plus-values immobilières. Notre couple va regretter d'avoir attendu pour vendre la maison de vacances de Royan, achetée 100 000 € il y a quinze ans et qui a doublé de prix depuis. Jusqu'ici, il n'aurait payé aucun impôt pour s'en séparer. Désormais, il devra débourser environ 24 000 €, selon les calculs de la CLCV. Explication : la plus-value sera taxée à hauteur de 32,5 %, sans abattement possible, mais déduction faite de l'inflation.
L'épargne plus taxée. Le taux des prélèvements sociaux pour les revenus du capital passe de 12,3 à 13,5 %. Une mesure qui pénalisera les placements à long terme (actions, OPCVM, obligations, assurance-vie) », souligne le Cercle des épargnants. L'assurance-vie de notre couple rapportera 3,4 % au lieu de 3,5 % auparavant.

10 000 hauts revenus concernés

La taxe sur les hauts revenus rapportera 200 millions d'euros aux caisses de l'Etat en 2012. Fixée à 3 %, elle vise les contribuables dont les revenus professionnels et les revenus du capital (intérêts, dividendes, plus-values) dépassent les 500 000 € par an et par personne. Dix mille contribuables devront s'acquitter de 20 000 € en moyenne. La taxe restera en vigueur jusqu'à ce que le déficit budgétaire revienne sous les 3 %.