Libye: Hollande et Aubry donnent du crédit à Sarkozy

M.P.

— 

Interrogée sur  la chute du régime de Mouammar Kadhafi, Martine Aubry a voulu «saluer le peuple libyen» et «la communauté internationale». Sur le plateau de TF1, la candidate à la primaire socialiste a dit être «réjouie» également que l’armée française a été en première ligne. Interrogée sur le fait de savoir si cette chute était une victoire de Nicolas Sarkozy, elle a répondu: «oui je crois que ça l'est, il s’est engagé au bon moment» cette fois, rappelant qu’en Tunisie et en Egypte, cela n’avait pas été le cas. 

Plus tôt dans la journée, à Marseille, son principal rival à la primaire du PS, François Hollande, s'était montré plus critique envers le président sortant. «Il avait beaucoup à se faire pardonner. Rappelez-vous comment Nicolas Sarkozy avait accueilli Kadhafi à la fin de l'année 2007, avec quel protocole, avec quel déploiement de moyens et avec quel aveuglement par rapport aux crimes qui avaient déjà été commis par Kadhafi», a dit le député de Corrèze.

«Il y a eu un rattrapage de la part de Nicolas Sarkozy. Mais, quand une décision est bonne, je la soutiens. Il fallait faire cette intervention», a ajouté François Hollande.