Zemmour (Unef): «Ce n'est pas aux étudiants de payer le AAA de la France»

© 2011 AFP

— 

Les étudiants ne doivent «pas payer» la politique budgétaire visant à préserver la note «AAA» de la dette de la France, a averti lundi le président de l'Unef Emmanuel Zemmour avant les nouvelles annonces budgétaires prévues mercredi par le gouvernement.

«Les décisions de mercredi seront regardées avec une extrême vigilance et une extrême fermeté par l'Unef. Ce n'est pas aux étudiants de payer le triple A de la France», a déclaré M. Zemmour lors d'une conférence de presse.

«Il faut que le gouvernement finance le dixième mois de bourse, c'est un engagement présidentiel», a ajouté le président de l'Unef, alors que le ministre de l'Economie François Baroin avait fait part durant l'été de ses réticences en la matière.

L'Unef demande une revalorisation de l'APL et un gel des dépenses obligatoires

Outre le financement du dixième mois de bourse, l'Unef réclame «un gel des dépenses obligatoires pour cette année» (frais d'inscription, repas universitaire, Sécurité sociale étudiante) et «une hausse de 20%» de l'APL (Aide personnalisée au logement) qui, selon M. Zemmour, «n'a pas été revalorisée une seule fois depuis dix ans».

Pour l'Unef, le coût de la vie étudiante est cette année en hausse de 4,1% par rapport à l'an dernier.