Marseille: Un faux rapt pour un enterrement de vie de garçon

FAIT DIVERS La blague s'est terminée au commissariat...

E.B.

— 

Au départ, ce ne devait être qu’un jour festif, agrémenté d’une bonne blague. L’enterrement de vie de garçon d’un jeune Marseillais a en fait mobilisé des dizaines de policiers pendant plusieurs heures. Tout commence lorsque la police reçoit un coup de fil samedi en fin de matinée, raconte le Parisien. Un témoin assure avoir vu un homme se faire enlever dans le XIe arrondissement de la cité phocéenne. La victime serait couverte de sang, menottée et aurait été embarquée de force dans un fourgon. Quelques temps plus tard, un deuxième témoignage similaire vient corroborer ce que raconte le premier témoin et donne le numéro de plaque d’immatriculation du véhicule. La police décide alors de se saisir de l’affaire et lance un avis de recherche du fourgon à tous les commissariats et gendarmeries de la région.

 

Une mise en scène

En parallèle, les agents de police retrouvent l’identité du propriétaire de la camionnette. Ils tentent de le joindre mais tombe sur un proche qui, surpris, leur raconte qu’en aucun cas il ne s’agit d’une véritablement enlèvement mais d’une mise en scène pour l’enterrement de vie de garçon d’un ami. Malgré tout, les enquêteurs décident de contacter le futur marié, alors en pleins préparatifs pour la cérémonie. Très gêné par la tournure prise par les événements, celui-ci reconnaît ne pas avoir mesuré les conséquences de la blague. Par précaution, il sera tout de même convoqué au commissariat et écopera d’un simple rappel à la loi.