Deux-Sèvres: Des clients de la Banque populaire escroqués sur internet

© 2011 AFP

— 

Au moins cinquante clients d'une agence de la Banque populaire à Saint-Maixent-L'Ecole (Deux-Sèvres) ont été délestés d'une partie de leur compte en banque, victimes d'un «hameçonnage» sur internet, a-t-on appris mercredi auprès de la banque et des gendarmes.

A la mi-journée, il semblait de surcroît que des clients d'autres banques de la région aient pu être victimes d'une escroquerie similaire, a-t-on appris de source policière.

Réponse à un faux courriel

Les clients de la Banque populaire ont constaté que des retraits d'argent avaient été effectués entre le dernier week-end de juillet et le 15 août depuis le Pérou et les Etats-Unis, ont indiqué les gendarmes et un employé de l'agence bancaire à un correspondant de l'AFP.

Ils avaient auparavant répondu à un courriel envoyé au nom de la Banque populaire, contenant un lien renvoyant à un faux site de la banque, selon la même source.

L'agence de Saint-Maixent-L'Ecole dépend du réseau bancaire régional Banque populaire Centre Atlantique, couvrant sept départements: Corrèze, Creuse, Dordogne, Haute-Vienne, Charente, Charente-Maritime et Deux-Sèvres.

Afflux de retraits de formulaires

Il est par ailleurs apparu, de source policière, que le commissariat de Niort avait enregistré depuis mardi un afflux des retraits de formulaires de déclaration d'une utilisation frauduleuse des comptes bancaires, à raison d'une vingtaine par jour là où ces retraits étaient très rares.

Or ces demandes de formulaires en commissariat ne concerneraient pas que des clients de la Banque populaire.

De source proche du dossier, le phénomène d'accélération des retraits de formulaires se rencontre aussi mercredi dans le département voisin de la Charente-maritime.