La plage de Lacanau fermée à cause de méduses

VACANCES La plage de la station balnéaire la plus fréquentée de Gironde est envahie par des physalies, méduses responsables de brûlures cutanées douloureuses...

© 2011 AFP

— 

Une physalie échouée sur la plage de Praia Do Forte,  à Bahia, au Brésil.
Une physalie échouée sur la plage de Praia Do Forte, à Bahia, au Brésil. — SplashdownDirect / Rex /REX/SIPA

La plage de Lacanau, la station balnéaire la plus fréquentée de Gironde, sur la côte Atlantique, est fermée depuis lundi matin en raison de l'arrivée massive de physalies, une méduse responsable de brûlures cutanées douloureuses, a-t-on appris auprès de la municipalité. C'est la première fois depuis le début de la saison estivale qu'un échouage aussi massif est constaté en Gironde, quelque 150 à 200 physalies ayant été recensées depuis lundi matin sur la plage de Lacanau, la seule a avoir été contrainte de fermer lundi.

Mi-juillet, des plages des Landes et des Pyrénées-Atlantiques avaient également été temporairement fermées pour la même raison. Les brûlures de physalie sont plus importantes que celles de la méduse pélagique. La physalie possède des tentacules pouvant atteindre plusieurs mètres de long et, au-delà de brûlures cutanées douloureuses, elle peut engendrer des symptômes plus graves tels qu'une perte de connaissance, une accélération du rythme cardiaque et de la pression artérielle, des vertiges, douleurs abdominales ou vomissements.

Ne pas toucher à «l'animal même s’il est échoué ou mort»

Ces tentacules, mêmes détachés de l'animal ou échoués sur le sable, restent venimeux et l'Agence régionale de santé (ARS) d'Aquitaine a recommandé de «ne pas y toucher», de même qu'il ne faut pas toucher à «l'animal même s’il est échoué ou mort». En cas d'envenimement, l'ARS rappelle qu'il ne faut pas frotter la peau directement avec la main mais retirer les tentacules en rinçant la peau à l'eau de mer, en appliquant de la mousse à raser ou à défaut du sable sec, puis en les décollant avec un carton rigide.

L'arrivée de ces physalies est consécutive aux mouvements aléatoires des courants marins et la plage de Lacanau pourrait être rapidement rouverte à la baignade et accueillir comme prévu, jeudi, l'épreuve du Lacanau surf pro, étape du circuit mondial de surf professionnel, du 11 au 21 août.