Euro Millions: Une joueuse porte plainte pour inégalité entre les pays

JUSTICE Elle estime que les règles fixées par la Française des jeux désavantagent les Français...

Céline Masfrand

— 

Les jeux de hasard font recette, le 13 janvier 2006.
Les jeux de hasard font recette, le 13 janvier 2006. — MOREAU/SIPA

L’Euro Millions ne fait pas le bonheur de tous. Alors qu’un couple écossais vient de remporter la super-cagnotte de 185 millions d’euros, une chef d’entreprise française, fervente joueuse,  a décidé de porter plainte contre la Française des jeux auprès de la Commission européenne pour «non-respect du droit communautaire», indique le Parisien daté de ce lundi. Laure Meilheureux, qui joue depuis des années à l’Euro millions, dénonce «l’inégalité» quant à l’accès au jackpot. En cause? Les paliers de mises, variables selon les pays, éloigneraient voire même «pénaliseraient» les joueurs français dans leur quête au gain.

Même montant de mise, mais pas même mise maximale

En France, un joueur a la possibilité de cocher 9 numéros et 3 étoiles alors qu’un  joueur espagnol peut, lui, cocher 10 numéros et 5 étoiles. Par ailleurs, un joueur français ne peut pas miser plus de 756 euros, soit 378 combinaisons, quand le joueur espagnol, lui, peut faire monter sa mise jusqu’à 5.040 euros, soit au final, 2.520 combinaisons possibles.

Pour Laure Meilheureux, les chiffres parlent d’eux-mêmes et sont sans appel: «C’est mathématique: plus on joue de combinaisons, plus on a de chances de gagner». Le porte-parole de la Française des jeux, lui, défend dans Le Parisien le principe d’égalité du jeu de loterie européen et insiste sur le fait que «tous les joueurs en Europe ont la même chance de gagner. Les chances des joueurs sont les mêmes car le montant de la mise est deux euros, il est donc possible de jouer autant qu’ils le souhaitent.» Autant qu’ils le souhaitent, mais à une condition, qu’ils ne misent pas au-dessus du plafond maximal.

«Eviter les risques de jeux excessifs»

«Il n’est pas logique que pour un même jeu en vigueur en Europe les règles ne soient pas identiques selon les pays», s’insurge Laure Meilheureux. De son côté, la Française des jeux revendique fermement sa logique de «protection du joueur » qui influe dans le choix du montant des paliers: «Nous voulons compliquer la vie du joueur excessif afin d’éviter à tout prix les risques de jeu excessif et les comportements addictifs», souligne le porte-parole.

«Cet argument me paraît curieux, d’autant qu’ils font de la publicité partout sur Internet, à la télé… Et qu’ils ont ajouté il y a deux mois un tirage supplémentaire le mardi», répond Laura Mailheureux.