Vacances d'été: Un week-end chargé sur les routes, dans les trains et dans les airs

C. F.

— 

Bouchon sur l'A7 au sud de Lyon, le 2 juillet 2011, premier week-end de départs en vacances.  
Bouchon sur l'A7 au sud de Lyon, le 2 juillet 2011, premier week-end de départs en vacances.   — PHILIPPE MERLE / AFP

15 juillet-15 août… Depuis ce vendredi, les Français sont entrés en pleine période estivale et les départs en vacances se font plus nombreux. 20Minutes fait le point sur ce qui vous attend sur les routes, dans les trains et dans les airs.

>> Comment organiser au mieux votre départ? Les conseils de 20Minutes en cliquant ici

Sur les routes

Le gros des troupes est parti mercredi et jeudi, pour le pont du 14 juillet. La journée de ce vendredi est donc classée verte dans le sens des départs et des retours au niveau national. Bison Futé affiche toutefois orange pour les départs dans la moitié Est du pays.

Samedi, le trafic devrait être plus dense. La journée est classée orange au niveau national et rouge sur la moitié Est du pays. Dimanche, en revanche, pas de problème pour les départs, tout est au vert.  Ça se corse en revanche pour les retours, et Bison Futé voit orange au niveau national.

Dans les trains

Les vacanciers devraient envahir les gares ce week-end. La SNCF attendait 1,5 million de voyageurs, dont 1,150 million dans les gares parisiennes, pour ce long week-end du 13 au 17 juillet. Pour l’occasion,  3.000 TGV seront en circulation dans toute la France et 250 volontaires ont été mobilisés pour accueillir et orienter les clients. Ces derniers pourront se rafraîchir sous des brumisateurs en attendant leur train en gare de Montparnasse, Paris Nord, Paris Lyon, Bordeaux, Toulouse, Lyon Part Dieu et Marseille.

Dans les airs

La situation s’est améliorée pour les voyageurs à destination de l’Algérie. Les vols de la compagnie Air Algérie, en grève depuis quatre jours, ont repris ce vendredi en France. Mais le retour à la normale s'annonce très progressif, 1.600 passagers étant par exemple toujours bloqués à l'aéroport parisien d'Orly, certains depuis lundi. A Roissy Charles-de-Gaulle, seuls 250 à 450 passagers étaient bloqués depuis lundi et trois vols étaient prévus ce vendredi, deux pour Alger et un pour Oran. A Marseille, la plupart des vols d'Air Algérie de vendredi devaient être assurés, mais avec du retard, et la compagnie aérienne a maintenu son offre de transport par mer avec les ferries de la SNCM.

Du côté d’Air France, des retards sont également à prévoir, en raison d’une grève des personnels chargés de la maintenance des avions. La compagnie affirme sur son site avoir procédé à des modifications horaires de quelques vols long-courriers à destination de Paris Charles-de-Gaulle jusqu'au 16 juillet. «Des retards sont possibles et nous n'excluons pas quelques annulations de vols», précise Air France, indiquant que quelques trajets peuvent être effectués par des compagnies aériennes affrétées.