Toujours aucune trace de la femme enceinte disparue près de Rennes

DISPARITION La jeune femme de 28 ans mesure 1,65m, a les «cheveux châtains clairs, mi-courts», et a les yeux marron...

© 2011 AFP

— 

Un  appel à témoins est affiché sur la vitrine d'un commerce de Bruz le 13 juillet  2011, après la disparition le 8 juillet, d'Anne  Caudal, une femme agée de 28  ans et enceinte de trois mois.
Un appel à témoins est affiché sur la vitrine d'un commerce de Bruz le 13 juillet 2011, après la disparition le 8 juillet, d'Anne Caudal, une femme agée de 28 ans et enceinte de trois mois. — AFP PHOTO / DAMIEN MEYER

Les recherches se poursuivent ce vendredi pour tenter de retrouver Anne Caudal, la jeune femme de 28 ans enceinte qui a disparu depuis une semaine dans la région de Rennes, a-t-on appris auprès des gendarmes. Pour le moment, «aucune piste n'est privilégiée», a-t-on indiqué de même source. «On travaille. Il y a tout un ensemble de vérifications, de recoupements, à effectuer. Ca demande du temps», a-t-on ajouté.

Un groupe de sept gendarmes enquêteurs a été constitué après l'ouverture mercredi à Rennes d'une information judiciaire afin de retrouver la jeune femme, originaire du Morbihan, qui n'a plus donné de nouvelles depuis vendredi dernier. Outre ces sept enquêteurs, «exclusivement dédiés à cette affaire», d'autres équipes de gendarmerie poursuivent le travail de terrain et orientent les recherches selon les demandes des enquêteurs.

Disparue dans la nuit de vendredi à samedi

Enceinte de trois mois, la jeune femme, qui devait fêter son anniversaire ce samedi, venait d'emménager il y a quelques semaines à Bruz, à une quinzaine de kilomètres au sud de Rennes, ont indiqué des membres de sa famille. C'est son compagnon, absent dans la nuit de vendredi à samedi, qui a donné l'alerte en rentrant à leur domicile samedi midi. Le véhicule de la jeune femme, une Clio ancien modèle, a été retrouvé sur le parking de sa résidence.

Selon Ouest-France et Le Télégramme, son compagnon lui avait envoyé vendredi soir des SMS sur son portable mais sans recevoir de réponse. Il en avait conclu qu'elle était fatiguée et s'était sans doute endormie. Aucun mouvement n'a été enregistré depuis lors sur sa carte bancaire. Les proches d'Anne Caudal ne croient ni à une fugue, ni à un suicide. «Elle était tellement heureuse d'avoir son bébé. C'est une femme rayonnante, pétillante de bonheur», a confié son père, Gilles Caudal, à une correspondante de l'AFP.

Selon l'appel à témoins, la jeune femme mesure 1,65m, a les «cheveux châtains clairs, mi-courts», et a les yeux marron, selon ses proches.