Boire trop d'eau peut nuire à la santé

ÉTUDE es experts britanniques tirent la sonnette d'alarme...

Catherine Fournier

— 

Illustration jeune femme se désaltérant.
Illustration jeune femme se désaltérant. — ISOPIX/SIPA

C’est l’été, les programmes minceurs sont de sortie et avec eux la sacro-sainte règle selon laquelle il faut boire beaucoup d’eau (au moins 1,5 litre par jour). Seulement voilà, ce précepte est de plus en plus battu en brèche par les scientifiques. S’abreuver d’eau minérale toute la journée n’aurait pas les vertus escomptées…

Dans le British Medical Journal, le docteur Margaret McCartney attire l’attention sur le fait que boire 1,2 litre d’eau par jour (ou 8 verres) comme le recommandent les autorités sanitaires britanniques, n’a pas de sens.

Une maladie nommée «hyponatrémie»

Non seulement ce la ne permet pas de maigrir, de prévenir les problèmes rénaux ou d’améliorer la concentration, mais cela peut provoquer l’inverse. Boire trop d’eau ne coupe pas l’appétit, peut entraîner des dommages aux reins et altérer la concentration, rapporte le Daily Mail ce mardi.

En outre, le fait d’aller aux toilettes la nuit perturbe le sommeil et «les produits chimiques utilisés pour la désinfection de l'eau en bouteille peuvent être mauvais pour la santé», souligne le docteur McCartney.

Selon elle, l’abus d’eau peut même conduire à une affection rare mais potentiellement mortelle appelée «hyponatrémie», qui provoque une diminution de sel dans l'organisme, pouvant conduire à  diminuer les niveaux et peut entraîner une hypertension intra-crânienne.

Incontinence urinaire

Et comme l’avait expliqué le docteur Brigitte Mauroy, urologue coordonnatrice du réseau Périnice, à 20Minutes, une surconsommation d’eau peut provoquer aussi une incontinence urinaire, surtout chez la femme. 

La spécialiste conseillait de boire 1,5 litre par jour, tous apports hydriques confondus (eau, café, thé, alcool, etc.) et d’aller aux toilettes toutes les deux heures. Alors pas besoin de se trimballer partout avec sa bouteille d’eau cet été, à moins bien sûr, lors de grosses chaleurs.