Melons périmés dérobés: Le salarié de Monoprix évite le licenciement

SOCIAL La direction d'un magasin à Marseille l'avait mis à pied lundi dernier...

C. F.

— 

Il évite un gros pépin. Le salarié d’un Monoprix de Marseille qui avait pris six melons et deux salades dans la benne à ordures du magasin ne sera pas licencié. Selon un communiqué publié ce vendredi sur la page Facebook du groupe, cet homme de 59 ans reprend ses fonctions ce jour-même.  

A deux ans de la retraite, cet employé de Monoprix depuis huit ans, avait été mis à pied lundi et entendu par sa direction lors d'un entretien préalable à licenciement mercredi. «Les faits constatés dans le magasin et reprochés à ce collaborateur sont contraires au règlement intérieur du magasin», avait affirmé un porte-parole de l'enseigne.

Mobilisation

«Que ce soit pris dans les poubelles ou dans le magasin, ce n'est pas autorisé sans avoir demandé au préalable une autorisation pour les prendre», avait souligné le porte-parole de Monoprix.

L’affaire avait suscité l’émoi des salariés de l’entreprise, qui avaient manifesté  mercredi devant le magasin. Sur la page Facebook du groupe, de nombreux internautes s’étaient insurgés contre cette sanction, appelant au boycott de Monoprix.