Hauts-de-Seine: De dix à vingt ans de prison requis après l'agression mortelle du fils du président tchadien

AFP

— 

Des peines de dix à vingt ans d'emprisonnement ont été requises mardi à l'encontre de cinq hommes accusés d'avoir pris part en juillet 2007 à l'agression mortelle du fils du président tchadien, Idriss Deby, devant la cour d'assises des Hauts-de-Seine.