Avec l'armée, les fusées sont bien gardées

envoyé spécial à Kourou, Alexandre Sulzer
— 
Deux cent trente hommes du 3e régiment étranger d'infanterie sont chargés d'assurer la protection du Centre spatial guyanais de Kourou.
Deux cent trente hommes du 3e régiment étranger d'infanterie sont chargés d'assurer la protection du Centre spatial guyanais de Kourou. — A. SULZER / 20 MINUTES

Ce soir, une fusée Ariane 5 s'arrachera du pas de tir de Kourou, en Guyane, pour la quatrième fois depuis le début de l'année. Comme pour chaque lancement, dans l'ombre, 230 hommes du 3e régiment étranger d'infanterie (REI) sueront sang et eau pour assurer la protection du Centre spatial guyanais (CSG). Une vaste zone de 700 km2 de forêt primaire, de savane, de mangrove et de zones marécageuses. Et classée « installation prioritaire de défense », le plus haut niveau de classification établie par l'Etat.
Vingt-quatre heures avant le transfert du lanceur à son lieu d'assemblage avec les satellites et 48 heures avant le lancement, le CSG devient une zone interdite. Cette zone d'exclusion s'étend sur 30 milles nautiques dans l'Océan. Charge aux légionnaires du 3e REI, formés aux techniques de vie et de combat en forêt équatoriale, de repérer toute intrusion. Si les engins chenillés permettent de franchir les marécages impraticables, seules des patrouilles en forêt, coupe-coupe à la main, permettent de vérifier l'absence de présence humaine. « Fractures ouvertes, morsures de serpent, coups de chaud : environ une fois tous les deux mois, nous frôlons la catastrophe pour nos hommes », assure le lieutenant-colonel Dufour. Pourtant, le niveau de menace est faible. « Théorique » même, selon l'expression du général Jean-Pierre Hestin, qui commande les forces armées en Guyane. Tentatives d'attentat terroriste ou de sabotage n'ont jamais eu lieu. Les intrus sont souvent des chasseurs de bonne foi. Depuis l'été dernier, seuls deux personnes ont été appréhendées. Mais le 3e REI n'est pas près de souffler. Les lanceurs russe et italien Soyouz et Vega rejoindront bientôt Ariane sur le pas de tir.