La mairie de Paris veut ouvrir ses musées la nuit

Reuters

— 

La mairie de Paris a dressé ce jeudi un premier bilan des états généraux de la nuit, qui ont débouché sur des mesures censées enterrer la hache de guerre entre les Parisiens fêtards et ceux soucieux de leur tranquillité.

Parmi les propositions figurent des études sur les nuisances sonores mais aussi l'ouverture de musées la nuit et le renfort de l'offre de transports en commun.

«Plus que jamais la volonté de la ville est de concilier et faciliter tous les usages de la nuit à Paris: le repos, la fête et le travail», déclare dans un communiqué Mao Peninou, adjoint au maire chargé du dossier.

Pour les insomniaques, la mairie annonce l'ouverture nocturne exceptionnelle des musées appartenant à la ville, sur le modèle de l'exposition Basquiat présentée au Musée d'Art moderne il y a quelques mois.

Expérimentations en septembre

A partir d'octobre, des salles seront mises à la disposition des adolescents dans trois centres d'animation des XIIe, XIIIe et XIXe arrondissement.

La mairie annonce aussi le renforcement des transports en commun la nuit, et compte créer de nouvelles lignes en plus des 12 déjà existantes.

Conformément aux conclusions des états généraux de la nuit, qui ont eu lieu en novembre, la question des conflits entre riverains et lieux festifs fait désormais l'objet de réunions de commissions de médiation dans chaque arrondissement.

«Riverains, professionnels de la nuit et représentants de la préfecture de police se réunissent avec les maires d'arrondissement, chaque fois que cela est nécessaire», précise la mairie.

A la rentrée de septembre, des médiations seront expérimentées «dans les quartiers à forte activité festive».

Des études sur les nuisances sonores seront menées par Bruit Parif en juillet dans deux quartiers des XIe et XIIIe arrondissements.