Fraude au BTS: Les étudiants lésés pourront repasser l'épreuve

ÉDUCATION es étudiants de BTS qui n'avaient pas pu assister au rattrapage, dimanche, de l'épreuve de gestion, dont le premier passage avait été annulé car «massivement fraudé» selon les professeurs, pourront choisir de repasser l'épreuve, indique le Parisien...

Céline Masfrand

— 

Valérie Pécresse à l'Elysée, en juin 2011.
Valérie Pécresse à l'Elysée, en juin 2011. — FACELLY/SIPA

La ministre de l’Enseignement supérieur,Valérie Pecresse a appelé les étudiants lésés à se manifester auprès de la médiatrice de l’Education nationale. «Pour éviter qu'il y ait des victimes au BTS, aujourd'hui je demande à tous les jeunes qui auraient été empêchés de composer par des bloqueurs de se signaler auprès du médiateur de l'Education nationale, sur mediateur@education.gouv.fr», et ce «dès aujourd'hui», a précisé ce mardi Valérie Pécresse sur Europe 1. «Nous trouverons les mesures pour faire en sorte qu’ils puissent repasser leur diplôme», a-t-elle ajouté.

Des candidats bloqués par des candidats remontés

Plusieurs étudiants en BTS n’avaient en effet pas pu assister au rattrapage de l’épreuve de gestion, dimanche. Certains de leurs camarades manifestaient contre le traitement «à deux vitesses» de Luc Chatel concernant la non-annulation de l’examen de mathématiques qui, «lui, avait des fuites avérées», selon les parents d’élèves. Les candidats mécontents avaient alors bloqué les entrées des portes de la Maison des examens d’Arcueil (Val-de-Marne).

 Seul 1.115 des candidats -sur les 2.500 convoqués- auraient passé l’épreuve de rattrapage de l’examen de gestion en question, selon le rectorat.  A la suite de plusieurs plaintes déposées par des candidats et aux vives réactions des parents d’élèves, une délégation devait être reçue lundi au ministère, selon Europe 1.

«Garantir l'égalité des étudiants face à l'examen».

Alors que l’Education nationale avait certifié donner un zéro pointé à tous les étudiants qui ne s’étaient pas présenté à l’épreuve de rattrapage de dimanche, les étudiants de BTS qui n’avaient pas pu passer l’examen doivent se sentir soulagés de cette seconde chance.

La ministre de l'Enseignement supérieur a néanmoins rappelé qu'elle mettra «toute son énergie à lutter contre les fraudes, à protéger la qualité des diplômes et à garantir l'égalité des étudiants face à l'examen».