Grève des routiers: Blocage d'un dépôt pétrolier à Rennes, opération escargot à Dunkerque, un site de la Brinks bloqué à Bègles

TRANSPORTS Les premières actions ont déjà été mises en place...

J. M. et C.C. avec les rédactions locales
— 
Une opération escargot de routiers, près de Lille, en juin 2008.
Une opération escargot de routiers, près de Lille, en juin 2008. — BAZIZ CHIBANE/SIPA

A l’appel de la CGT et de FO, les salariés des transports routiers ont débuté une grève ce lundi dès minuit. Les syndicats n’avaient pas donné de consignes concernant les actions à mener mais avaient prévenu que celles-ci débuteraient tôt ce lundi matin.

Barrages filtrants et opération escargot

Dans l'ouest, dès 5h, les entrées et sorties du dépôt pétrolier de Vern-sur-Seiche, au sud de Rennes, étaient bloquées par une quinzaine de chauffeurs, selon Le Télégramme. Du côté de Vannes, un barrage filtrant a été mis en place en début de matinée dans la zone industrielle et d’autres actions sont annoncées dans la journée.

Dans le nord, une seule opération escargot a été signalée au niveau de Dunkerque, selon notre rédaction lilloise. Les routiers ont ralenti le trafic sur la  RN 225 ce lundi à partir de 8h. Jusqu’à 10h, quelques dizaines de camions ont mené une opération escargot entre Petite-Synthé et Bergues sur environ 10 km provoquant jusqu’à 3 km de bouchon. Un blocage filtrant est organisé sur le rond point des «parapluies» à Grande-Synthé, à l’entrée de Dunkerque.

Dans le sud-ouest, une quarantaine de routiers bloquent le site de la Brinks de Bègles, en Gironde, depuis 5h ce lundi matin. «L’objectif est de perturber l’approvisionnement des guichets automatiques et des grandes surfaces», indique Jérôme Juge, délégué FO. Les routiers, mobilisés pour la défense du congé de fin d’activité (CFA), qui leur permet de partir à la retraite à partir de 55 ans, n’ont pas ciblé la Brinks par hasard: «son PDG a signé en faveur d’un recul du CFA de deux ans», explique Jérôme Juge. Ce régime spécial, créé en 1997 alors qu’Alain Juppé était Premier ministre, permet aux transporteurs de fonds, de marchandises et de voyageurs de cesser leur activité respectivement au bout de 20, 25 et 30 ans d’activité.