Comme une lettre à la Poste

DÉMÉNAGEMENT suivi d'adresse postale peut s'apparenter à un tortueux labyrinthe aux entrées multiples. Nos conseils pour en sortir...

Romain Gouloumès

— 

Faire suivre son courrier quand on déménage n'est pas si compliqué qu'il n'y paraît.
Faire suivre son courrier quand on déménage n'est pas si compliqué qu'il n'y paraît. — Jacques Demarthon AFP

Quelle formule prendre, à quel moment, pour quel résultat? Les Français sont chaque année 2,5 millions à souscrire à la réexpédition définitive de leur courrier auprès de La Poste. La démarche s'impose pour ainsi dire d'elle-même lors d'un déménagement. Le suivi des lettres et colis, de l'ancienne adresse vers la nouvelle, accorde à l'usager un sursis pour informer les administrations et organismes divers, ainsi que son entourage, de son changement de domicile.

Un délai de deux à cinq jours

La demande est à faire durant la semaine qui précède le déménagement. Le délai de mise en oeuvre de la réexpédition est au minimum de deux jours ouvrables pour une souscription en ligne. Il passe à cinq jours depuis un bureau de poste. Environ cinq jours après le déclenchement du contrat, une carte arrive dans la boîte de la nouvelle adresse. Elle est la preuve que le suivi est bien mis en place. Si elle n'a toujours pas été livrée au bout de 10 jours, ce n'est pas la peine d'attendre son courrier...

Le client a le choix entre deux formules quasi-identiques, ce qui peut prêter à confusion. La réexpédition définitive nationale est l'offre standard pour un déménagement. Le pack « Ma nouvelle adresse » se conçoit comme un couteau suisse tout en un : il associe au service de réexpédition définitive un ensemble d'outils à utiliser pour prévenir l'entourage et organiser son déménagement. Dans les deux cas, l'usager peut décider de souscrire au service 6 mois, renouvelables, ou un an. L'un comme l'autre permettent de se mettre à l'abri d'un oubli.

Une formule à double tranchant

Tous les plis et colis reçus à la première adresse sont réexpédiés vers la seconde, à l'exception des Chronopost. Le service peut donner une impression de lenteur, voire d'inefficacité, en raison de la pesanteur du procédé, puisque c'est le postier de l'ancien domicile qui re-adresse le courrier. Le renvoi systématique en « Lettre prioritaire » est aussi à double tranchant: impossible dans ces conditions pour un colissimo ou un recommandé d'espérer tenir les délais. Une étude TNS Sofres menée en 2010 crédite toutefois les services réexpéditions de 91% de satisfaction. Le postier jaune et bleu s'engage d'ailleurs, en signe de bonne foi, a réparer tout éventuel dysfonctionnement du contrat en 24 heures.