Une prime pour déménager

DÉMÉNAGEMENT CAF peut verser une prime de plus de 1000 euros aux familles nombreuses pour les soutenir dans leur projet. Mais son obtention est soumise à plusieurs conditions...

Romain Gouloumès

— 

Vous déménagez. Vous avez trois enfant voire plus à charge, et le petit dernier à moins de deux ans, ou bien alors en attente d’un troisième: vous avez peut-être droit à la prime de déménagement de la Caf (caisse d’allocation familiale).

Son montant de base en 2011 a été fixé à 948,10 euros. Il augmente de 79,01 euros par bambin supplémentaire au-delà de trois. Pour une famille nombreuse ou en passe de le devenir, l’apport n’est pas négligeable. Suffisant en tout cas pour couvrir le genre de frais qu’engendre l’installation dans un nouveau domicile. Mais la prime de déménagement de la Caf ne s’obtient pas sur seule présentation du livret de famille. Le foyer doit réunir un certain nombre de conditions avant de pouvoir y prétendre.

S'affranchir du dossier dans les six mois

La première est un dossier, accessible en ligne ou auprès de sa Caf. Celui-ci est à compléter et à renvoyer dans les six mois qui suivent le déménagement. L’accord de la prime est aussi tributaire des revenus du foyer, qui doit impérativement bénéficier d’une aide au logement, APL (aide personnalisé au logement) et autres AL (allocation de logement), pour sa nouvelle résidence. Les foyers qui ne seraient pas concernés par ces aides n’ont pas le droit non plus à la prime au déménagement.

N'oubliez pas les factures

Autre condition: présenter des factures. Que la famille fasse elle-même le déménagement ou recoure à une entreprise, des justificatifs sont à joindre au dossier. Les tickets de station essence et de location d’utilitaire dans le premier cas, la facture du prestataire dans le second. Il est indispensable de préciser si une quelconque aide financière a été apportée par un organisme tiers ou l’employeur de l’un des conjoints en soutien au déménagement. Selon son montant, la CAF pourra décider de verser la différence.

Le demandeur n’est pas impuissant en cas de refus. Il peut envoyer un courrier à la Caf et saisir la commission de recours amiable. Il a deux mois à compter de la notification de la Caf pour adresser sa réclamation.