Fuite au bac S: Un premier recours déposé devant le Conseil d'Etat

C.M.

— 

La première requête en urgence devant le Conseil d’Etat a été déposée ce jeudi concernant la fuite au bac S, indique Mediapart. Isodora Scemama, une lycéenne de terminale S furieuse de la décision de Luc Chatel d’annuler la notation du premier exercice de probabilité, a décidé de recourir à la justice.

David Dokhan, l’avocat en charge du dossier de la lycéenne cité par le site d’informations, considère que le ministre de l’Education nationale n’a pas les compétences nécessaires pour définir un changement du barème de notation. Selon lui, ce sont les enseignants qui ont participé à la création de l’épreuve qui sont plus à même d’en décider.

L’avocat s’est également appuyé sur le principe d’égalité des candidats au baccalauréat, remis en cause avec le changement de répartition des points. Une demande de traitement du dossier «en urgence» a été justifiée par le fait que plusieurs écoles ont besoin des résultats du baccalauréat pour valider l’admissibilité de leurs candidats.