Bac: Une enquête ouverte sur de nouvelles «rumeurs de fraudes»

EDUCATION La fraude concernant l'épreuve de maths du baccalauréat scientifique est pour l'instant la seule avérée...

© 2011 AFP

— 

Des élèves de terminale commencent l'épreuve de philosophie du baccalauréat 2011, le 16 juin 2011 au lycée Camille-Sée à Paris.
Des élèves de terminale commencent l'épreuve de philosophie du baccalauréat 2011, le 16 juin 2011 au lycée Camille-Sée à Paris. — MARTIN BUREAU/AFP

Le bac a-t-il fuité de partout? Le ministre de l'Education Luc Chatel a annoncé jeudi «une enquête administrative» sur de nouvelles «rumeurs de fraudes au baccalauréat» après celle concernant l'épreuve de mathématiques, dont il a souligné qu'elle était pour le moment la seule «avérée».

«Je n'ai aucune indication sur d'autres fraudes au baccalauréat, la seule fraude avérée c'est celle que nous avons constatée à l'un des exercices de mathématiques. Concernant les autres rumeurs de fraudes au baccalauréat, j'ai décidé de lancer une enquête administrative», a déclaré Luc Chatel devant des journalistes, en marge d'une visite de Nicolas Sarkozy dans les Yvelines.

Fuites sur internet

«Je pense qu'à la suite des propositions des fédérations de parents d'élèves et des organisations lycéennes, nous devons réfléchir à l'organisation du bac et à la sécurisation plus forte des épreuves, c'est ce que j'ai demandé à l'Inspection générale de l'administration de l'Education nationale», a-t-il ajouté.

Une des grandes organisations de lycéens, la Fidl, a demandé mardi soir que «toute la lumière soit faite» sur des rumeurs de fuites aux épreuves d'anglais et de physique du Bac S, filière où des fuites sur internet se sont produites en mathématiques.