le parquet a requis la mise en examen de georges tron

gilles wallon (avec reuters)

— 

Georges Tron clame son innocence.
Georges Tron clame son innocence. — P. FAYOLLE / SIPA

Le parquet a requis hier une mise en examen pour agressions sexuelles et viols en réunion contre Georges Tron, ex-ministre UMP et actuel maire de Draveil (91), et l'une de ses adjointes de mairie, Brigitte Gruel. Après 48 heures de garde à vue dans les locaux de la police judiciaire à Versailles, l'ancien secrétaire d'Etat à la fonction publique a été déféré hier au tribunal d'Evry (Essonne).

Manipulées par le FN
Le parquet a également demandé que l'élu UMP soit placé sous contrôle judiciaire, afin qu'il ne rencontre ni les victimes présumées ni les témoins déjà entendus. Georges Tron clame toujours son innocence. « Il dément toute relation de nature sexuelle », a confirmé le procureur d'Evry, Marie-Suzanne Le Quéau. Selon l'avocat de Georges Tron, les deux femmes qui l'accusent de viol agissent par esprit de vengeance, après avoir été sanctionnées pour des malversations ou des insuffisances. Le maire de Draveil a aussi déclaré qu'elles étaient manipulées par le Front national. Ces employées de l'hôtel de ville sont en effet défendues par l'avocat Gilbert Collard, proche de Marine Le Pen.
Les deux femmes maintiennent toujours leur version. Elles expliquent avoir subi des abus sexuels, commencés par des séances de massage, peu après leur embauche au sein du staff municipal. L'adjointe de Georges Tron aurait participé à ces séances, selon les accusatrices. Une troisième femme a raconté des faits similaires, mais elle n'a pas porté plainte. L'une des deux plaignantes a précisé qu'elle s'était décidée à engager une procédure, à la suite de l'affaire Strauss-Kahn, en estimant qu'elle serait davantage entendue par la justice.
Les enquêteurs ont procédé à de nombreuses auditions dans l'entourage de l'élu à l'hôtel de ville et ont effectué lundi des perquisitions au bureau de Georges Tron et à son domicile. L'ex-ministre attend maintenant de comparaître devant un juge.