Pour éviter un été meurtrier

— 

Chaque semaine en 2010, seize jeunes ont perdu la vie sur les routes.
Chaque semaine en 2010, seize jeunes ont perdu la vie sur les routes. — POL EMILE / SIPA

Cet été encore, comme depuis 2006, Sam s'apprête à prendre ses quartiers d'été. Sam, c'est celui qui ne boit pas, plus connu sous le nom de capitaine de soirée. Et ses vacances s'annoncent chargées, avec à la clé une tournée estivale sur les plages et les festivals à la rencontre des jeunes pour les inciter à désigner un conducteur qui restera sobre tout au long de la soirée. Premier rendez-vous, ce week-end à Solidays, à Paris. La fête, oui, mais en sécurité. Car la situation demeure préoccupante chez les 18-24 ans, qui continuent de payer un lourd tribut sur les routes. Seize d'entre eux ont perdu la vie chaque semaine en 2010. Ce qui en fait la première cause de mortalité chez les 15-24 ans. L'alcool au volant est lui encore responsable de 1 200 morts sur les routes par an. Aussi, la Sécurité routière souhaite-t-elle faire passer des messages : refuser de monter dans une voiture dont le chauffeur est ivre, utiliser les éthylotests en cas de consommation d'alcool ou dissuader une personne qui a bu de prendre la route. Et le concept semble prendre. D'après la Sécurité routière, 7 jeunes sur 10 ayant joué ce rôle se déclarent prêts à participer à nouveau au dispositif.Ingrid Gallou