Don d'organe: Une journée nationale pour faire connaître son choix

SOLIDARITE La 11e journée nationale de réflexion sur le don d'organes a lieu ce mercredi...

Anne-Laëtitia Béraud
— 
L'hôpital cardiologique de Lyon s'est doté d'un nouveau bloc opératoire unique en France. Présenté le 6 avril 2011.
L'hôpital cardiologique de Lyon s'est doté d'un nouveau bloc opératoire unique en France. Présenté le 6 avril 2011. — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES

«Don d’organes, pour sauver des vies, il faut l’avoir dit», tel est le slogan de cette 11e journée de réflexion sur le don d'organes, ce mercredi 22 juin. En 2010, plus de 15.000 personnes étaient en attente pour obtenir une greffe, mais seul un tiers a pu en bénéficier.

Comme chaque année, les associations insistent sur l’importance de faire connaître ses volontés à ses proches en matière de don d’organes et de tissus. Une enquête OpinionWay pour la Fondation Greffe de Vie sur le don d’organes a révélé que si les Français dans une large majorité se déclarent favorables au don d'organes, ils sont bien moins nombreux à faire connaître leur position. Pour trois quarts de Français favorables au don pour eux-mêmes, seul deux tiers ont fait part de leur position à leurs proches.

Large dispositif de communication

Un dispositif de communication important accompagne cette journée nationale. Outre un spot télévisé, diffusé depuis le 10 juin jusqu’au 23 juin, un site intitulé www.dondorganes.fr a été mis en place afin de répondre à tous les questions des internautes.

Du 15 au 29 juin, le public peut également découvrir les témoignages de neuf personnes greffées et médecins, et leur poser toutes les questions qu’il souhaite sur la greffe d’organes sur le site www.vosquestionssurlagreffe.fr

Enfin, du 7 juin au 7 juillet, les utilisateurs de Facebook sont invités à se mobiliser, par la page communautaire dédiée à la démarche du don d’organes: «Don d’organes, je le dis!»