Harcèlement sexuel: De quoi Georges Tron est-il accusé?

JUSTICE Accusations, défense, procédure judiciaire: «20 Minutes» fait le point sur l'affaire qui vise l'ancien secrétaire d'Etat Georges Tron...

C. F. avec Reuters
— 
Le maire UMP de Draveil Georges Tron s'installe, le 17 juin 2011 à Draveil à son arrivée au conseil municipal.
Le maire UMP de Draveil Georges Tron s'installe, le 17 juin 2011 à Draveil à son arrivée au conseil municipal. — AFP PHOTO PIERRE VERDY

A chacun son affaire. Après DSK, c'est Georges Tron qui est désormais dans le viseur de la justice. La garde à vue de l'ancien secrétaire d'Etat à la Fonction publique, interrogé depuis lundi sur les accusations d'abus sexuels de deux femmes, a été prolongée ce mardi. 20Minutes fait le point sur l’affaire.

Quelles sont les accusations portées contre le maire UMP de Draveil?

Si les plaintes de deux ex-employées de la mairie ont été déposées pour «harcèlement sexuel», l’enquête menée par le parquet d’Evry porte sur des faits présumés d’«agression sexuelle» et de «viol». Les deux femmes ont indiqué aux enquêteurs avoir subi des abus sexuels de la part de Geroges Tron mais aussi d’une de ses adjointes, Brigitte Gruel. Ces abus commençaient par des séances de massage de pied, la «réflexologie plantaire» dont le maire est officiellement adepte. Une troisième femme a raconté des faits similaires mais sans porter plainte et un ex-collaborateur de Georges Tron à la mairie a conforté le témoignage d'une des deux accusatrices.

Comment a éclaté l’affaire?

Les faits se seraient déroulés entre 2007 et 2010, mais les plaintes n’ont été déposées que le 23 mai dernier et révélées par Le Parisien le lendemain, avec confirmation de Gilbert Collard, l’avocat des deux plaignantes. Ces dernières ont expliqué que l'affaire Strauss-Kahn les avait incitées à porter plainte contre Georges Tron. Mais l’Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail (AVFT) a indiqué qu’une des deux femmes l’avait contactée dès le 15 novembre dernier.

Quelle est la défense de Georges Tron ?

En présentant sa démission du gouvernement le 29 mai, l’ex-secrétaire d'Etat à la Fonction publique a une nouvelle fois clamé son innocence. Selon lui, les deux femmes se vengent après leur licenciement de la mairie, l’une «pour avoir détourné des deniers publics», l'autre «en raison d'un comportement indigne». Elles seraient également instrumentalisées par des personnalités du Front national. Gilbert Collard s'est dit officiellement proche de la présidente du FN Marine Le Pen. Cette dernière nie tout rôle dans l'affaire et a annoncé son intention de poursuivre Georges Tron en diffamation. Lequel devait quant à lui de porter plainte pour dénonciation calomnieuse.

Où en est la procédure judiciaire ?

Les interrogatoires à la police judiciaire de Versailles vont se prolonger jusqu'à mercredi en milieu de journée. Georges Tron pourrait être confronté à ses accusatrices dans la journée, après quoi le procureur d'Evry devra décider des suites à donner à l'affaire. Marie-Suzanne le Quéau dispose de deux options procédurales après la garde à vue: une remise en liberté avec poursuite de l'enquête préliminaire sous contrôle du parquet ou une ouverture d'information judiciaire avec présentation à un juge d'instruction. Georges Tron retrouvera son ancien fauteuil de député cet été, avec une immunité parlementaire qui empêchera toute mesure coercitive telle que contrôle judiciaire ou détention, sauf autorisation du bureau de l'Assemblée.