Joggeuse disparue: Un corps calciné découvert, la piste criminelle «envisagée»

DISPARITION Le cadavre pourrait être celui de Marie-Jeanne, 17 ans, qui n'a plus donné signe de vie depuis samedi soir...

A.-L.B. et J.M.

— 

Marie-Jeanne Meyer, 17 ans, a disparu le 18 juin vers 18h à Tournon-sur-Rhône. Photo fournie par la gendarmerie.
Marie-Jeanne Meyer, 17 ans, a disparu le 18 juin vers 18h à Tournon-sur-Rhône. Photo fournie par la gendarmerie. — GENDARMERIE NATIONALE / AFP

L'enquête progresse. Un corps en partie calciné et dissimulé sous des feuillages a été retrouvé ce mardi en fin d'après-midi près du lieu où a été vue pour la dernière fois la jeune joggeuse disparue samedi en Ardêche, selon France Bleu Drôme Ardêche. Il s'agirait du corps de la jeune Marie-Jeanne, selon une source proche de l'enquête. Cependant, une autopsie devra établir s'il s'agit bien du corps de la joggeuse de 17 ans disparue depuis samedi soir.

«Le corps a, semble-t-il, été caché»

«Je n'ai pas confirmation» qu'il s'agisse de Marie-Jeanne, a déclaré le maire du village de Tournon-sur-Rhône (Ardèche), Frédéric Sausset. «Le corps a, semble-t-il, été caché», a-t-il ajouté. La dépouille auraié été découverte vers 17h40 à environ un km du domicile familial, au pied d'une falaise et à proximité des lunettes et des morceaux du baladeur de Marie-Jeanne, retrouvés plus tôt ce mardi. Le corps a été hélitreuillé par les gendarmes en fin d'après-midi, a indiqué le maire de Tournon.

Selon le procureur de la République de Privas, le corps a été retrouvé «dans un endroit difficile d'accès», «dans un trou, recouvert de terre», et pourrait être celui de la joggeuse disparue, même s'il n'est pour l'heure «Le corps n'est pas identifiable en l'état, on ne sait même pas si c'est un homme ou une femme», a précisé Christophe Raffin lors d'une conférence de presse. Même si les résultats de l'autopsie ne sont pas encore connus, le procureur a souligné que la piste criminelle était «envisagée».

Nouvel appel à témoin

Dans la matinée, les recherches avaient repris dans un rayon de sept à dix kilomètres autour de la maison familiale, à Tournon-sur-Rhône. De 150 à 200 gendarmes étaient déployés sur le terrain, aidés par des bénévoles et une brigade fluviale. Un nouvel appel à témoins a été lancé ce mardi, rapporte le site de RTL. Après le témoignage d'une conductrice de bus qui affirme avoir vu Marie-Jeanne monter à bord de son véhicule le jour des faits, les enquêteurs recherchent des passagers qui auraient emprunté la liaison entre Sarras et Valence, sans indication d’horaire.

Partie samedi soir faire son jogging habituel, sans portable, avec juste son baladeur et une bouteille d'eau, Marie-Jeanne avait été portée disparue vers 22h30. Les hypothèses concernant cette disparition étaient l’accident, la mauvaise rencontre ou encore la fugue. 

En raison de débordements, nous sommes contraints de fermer cet article aux commentaires. Merci de votre compréhension.