Steaks hachés infectés: Les produits SEB sont bien à l'origine de la contamination

SANTE L'enquête sur l'origine de la contamination des steaks hachés se poursuit...

J.C. avec agence

— 

Le CHU de Lille où sont hospitalisés plusieurs enfants intoxiqués par des steaks hachés contaminés, le 17 juin 2011.
Le CHU de Lille où sont hospitalisés plusieurs enfants intoxiqués par des steaks hachés contaminés, le 17 juin 2011. — P.HUGUEN / AFP

Les steaks hachés SEB sont bien à l'origine de la contamination de huit enfants par une souche virulente de la bactérie E. coli la semaine dernière à Lille, dans le Nord, ont annoncé ce lundi les directions générales de l'Alimentation et de la Santé.

«Les résultats d'analyse sur les steaks hachés prélevés lors des enquêtes alimentaires chez les familles touchées confirment le lien avec le lot retiré de marque Steak Country», déclarent la DGA et la DGS dans un communiqué commun. Elles précisent que ce lot, commercialisé en boîtes d'un kilo (10 steaks de 100 grammes) porte une date limite de consommation (DLC) du 11 mai 2012 et le numéro d'agrément FR 52 448 02 CE.

L'enquête sur l'origine de la contamination se poursuit

«Les souches virulentes retrouvées dans les analyses faites sur les enfants ont été également isolées lors de l'analyse des échantillons de steaks, dont la souche E. coli O 157», poursuit le communiqué. «Les enquêtes se poursuivent sur la recherche de l'origine de la contamination des steaks par ces bactéries.» Les lots de viande incriminés ont été retirés de la vente.

Ce lundi, deux des huit enfants hospitalisés depuis le 15 juin sont sortis du CHRU de Lille et ont pu regagner leur domicile dans la journée, avait-on appris auparavant auprès du centre hospitalier. Six autres enfants sont toujours soignés au CHRU, notamment un garçon de deux ans originaire de l'Oise dont l'état a requis son placement en coma artificiel et sous assistance respiratoire. Chez ce jeune patient, l'infection à E. coli, qui provoque une insuffisance rénale aiguë, est compliquée d'atteintes neurologiques.

Pour ces huit cas, les soupçons s'étaient rapidement portés sur des steaks hachés surgelés de la marque «Steak Country» commercialisés par l'enseigne de distribution Lidl.