Une rectrice critiquée après avoir évoqué les mauvaises statistiques des enfants issus de l’immigration

Avec Reuters

— 

La nouvelle rectrice de l'académie d'Orléans-Tours s'est attiré les foudres de l'opposition de gauche après avoir évoqué dans une interview des «statistiques» relatives aux résultats scolaires défavorables des enfants issus de l'immigration.

Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, avait suscité une nouvelle controverse en mai dernier en affirmant que «les deux-tiers des échecs scolaires, c'est l'échec d'enfants d'immigrés». Il disait s'appuyer sur un rapport du Haut conseil à l'intégration datant de 2010.

«Difficulté à les intégrer»

Dans un entretien publié vendredi dans La Nouvelle République, Marie Reynier déclare que «si on enlève des statistiques les enfants issus de l'immigration, nos résultats ne sont pas si mauvais ni si différents de ceux des pays européens».

«Nous avons beaucoup d'enfants de l'immigration et devons reconnaître notre difficulté à les intégrer. Commençons par combattre l'illettrisme de leurs parents. Quand je vous parle d'ambition, je parle bien sûr aussi de ces jeunes parmi lesquels il y a évidemment de grands talents cachés et qu'on loupe», ajoute-t-elle.

Un élu vert demande sa démission

Le Parti communiste s'est indigné samedi de ces propos, déclarant dans un communiqué qu' «aucune étude ou statistique n'indique de différence de résultats ou de trajectoire scolaires, à catégorie sociale égale, lié à l'origine ethnique».

Jean-Patrick Gille, député socialiste d'Indre-et-Loire, a dénoncé «des propos en droite ligne (avec ceux) de Claude Guéant, ministre de l'Intérieur, faisant l'amalgame entre immigration et échec scolaire».

Dimanche, Karim Laanaya, du groupe Europe Ecologie-Les Verts au conseil régional du Centre, a demandé la démission de la rectrice, jugeant ses propos «scandaleux».