Deux femmes intégralement voilées devant la justice

JUSTICE Elles avaient été verbalisées en mai dernier pour port du niqab devant la mairie de Meaux...

Anne-Laëtitia Béraud
— 
Rassemblement de soutien de femmes voilées devant le tribunal à Meaux, le 16 juin 2011.
Rassemblement de soutien de femmes voilées devant le tribunal à Meaux, le 16 juin 2011. — W. Molinié/ 20Minutes

Deux femmes qui avaient été verbalisées le 5 mai dernier devant la mairie de Meaux (Seine-et-Marne), en vertu de la loi sur le port du voile intégral, ont été jugées ce jeudi matin devant le tribunal d'instance de Meaux.

Le ministère public a requis «une amende de 150 euros» et «un stage de citoyenneté» pour chacune d'entre elles, tandis que leur avocat, Gilles Devers, a plaidé la relaxe. Le tribunal rendra sa décision le 22 septembre prochain. Selon Me Devers, «c’est la première fois que des femmes verbalisées pour port du niqab sont jugées en France».

Petit rassemblement de soutien

Seule une des deux femmes verbalisées était présente à Meaux, mais elle est n’est pas entrée dans le tribunal, faute d’avoir enlevé le voile qui lui masquait le visage. Une quarantaine de personnes, dont une dizaine de femmes entièrement voilées, étaient venues soutenir les deux femmes.

Durant ce petit rassemblement, huit infractions pour port du voile intégral sur la voie publique ont été relevées devant le tribunal. Ces femmes vont recevoir prochainement une convocation au commissariat de Meaux.

En mai dernier, les deux femmes en niqab avaient été verbalisées devant la mairie de Meaux, dont le maire est Jean-François Copé, par ailleurs secrétaire général de l’UMP. Accompagnées de l’association Touche pas à ma Constitution, elles y étaient venues «fêter la première amende» des femmes porteuses de niqab, après la loi l’interdisant dans les espaces publics.

En raison de débordements, nous sommes contraints de fermer cet article aux commentaires. Merci de votre compréhension.