Croquis d'Yvan Colonna (au centre) et de son avocat Gilles Simeoni à l'ouverture de son troisième procès devant la cour d'assises de Paris le 2 mai 2011.
Croquis d'Yvan Colonna (au centre) et de son avocat Gilles Simeoni à l'ouverture de son troisième procès devant la cour d'assises de Paris le 2 mai 2011. — AFP PHOTO BENOIT PEYRUCQ

JUSTICE

La prison à perpétuité requise contre Yvan Colonna

Le parquet demande également une peine de sûreté incompressible de 22 ans à l'encontre du berger corse...

Le parquet n'a pas fait dans la demi-mesure. Mercredi, il a requis la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'un peine de sûreté incompressible de 22 ans contre Yvan Colonna, jugé pour la troisième fois pour l'assassinat en 1998 du préfet de Corse Claude Erignac.

Il s'agit de la peine maximale prévue par la loi.

«A l'issue de votre délibéré, je souhaite que l'on ne parle plus d'Yvan Colonna comme du berger de Cargèse mais comme de l'assassin du préfet Erignac», a déclaré l'avocate générale, Annie Grenier.

Verdict lundi

Le verdict est attendu lundi après les plaidoiries des cinq avocats d'Yvan Colonna.

Agé de 51 ans, ce dernier a déjà été condamné deux fois à perpétuité en 2007 et 2009, la deuxième fois avec une période de sûreté incompressible de 22 ans. Il est rejugé après une cassation pour vice de forme.

C'est au total le cinquième procès de ce dossier qui tourmente police, justice et pouvoir exécutif depuis 13 ans.